"Sept yeux de chats" - Jae-hoon Choi

"En ouvrant la porte de chez moi,
J'ai vu sept yeux de chats briller dans le noir.
Je n'ai que trois chats,
Un blanc, un noir et un tacheté.
Je n'ai pas osé allumer la lumière."

Difficile d'évoquer ce roman, et surtout de vous donner envie de le lire -parce que, oui, il faut le lire- sans en dévoiler son intrigue, dont l'originalité et l'état d'incertitude permanente dans lequel elle plonge le lecteur font de sa découverte une expérience déroutante et excitante.

Vous embarquez d'abord dans un roman à la Agatha Christie, huis-clos dans une demeure isolée et bientôt rendue inaccessible par une chute de neige que sa brutalité et son ampleur dotent d'une dimension surnaturelle, réunissant six quidams fascinés par les tueurs en série, conviés en ces lieux par le Diable, administrateur du blog dont ils sont membres. Ils ont été informés que des jeux étaient prévus, les repas fournis. A leur arrivée, le Diable est absent, le garde-manger et le réfrigérateur sont vides...
Très vite, l'un d'entre eux est assassiné, puis deux, puis trois... au vu de ce rythme, et du nombre de pages que compte "Sept yeux de chats", on se demande comment l'auteur va nous tenir en haleine jusqu'au bout...

Et puis... surgit la première rupture. Le récit bascule, prenant un chemin complètement différent, et inattendu... Vous jetez un œil sur la quatrième de couverture : peut-être n'avez pas compris qu'il s'agissait d'un recueil de nouvelles... visiblement non. Alors vous continuez, à la fois curieux et sceptique.

Et puis, un premier indice survient, d'abord démenti par une seconde rupture... un autre émerge alors... drôle de jeu de pistes, labyrinthe serait sans doute un terme plus juste, au cœur duquel des échos se répondent, détails significatifs ou références culturelles que l'on retrouve dans les divers épisodes qui constituent l'étrange mosaïque que Jae-hoon Choi fait peu à peu apparaître. Ou plutôt un patchwork, dont chaque pièce pourrait être indépendante, mais qui, combinée aux autres, forme un ensemble pas tant cohérent qu'harmonieux.

"Sept yeux de chats" forme ainsi un assemblage d'hypothèses, comme une histoire sans fin car sans cesse réinventée, une intrigue au suspense parfait -ainsi que l'exprime l'un des personnages- car laissant la possibilité de multiples dénouements, et tout cela avec une parfaite fluidité, rendue possible par le style limpide de l'auteur, et le plaisir ludique que procure l'expérience de sa découverte.

Le ton même du roman se prête à diverses contorsions, l'auteur exploitant plusieurs registres de la fiction, de la fable à la comédie, du fantastique au récit d'horreur, et s'essayant à de savoureuses mises en abîmes. 

Je pense en avoir déjà trop dit... laissez-vous plutôt prendre la main par Jae-hoon Choi, et suivez-le dans cette étrange et déstabilisante aventure que constitue la lecture de "Sept yeux de chats".


Une idée piochée chez A girl from Earth (mille mercis, sans toi, je n'aurais probablement jamais lu ce titre, et cela aurait été dommage), qui me permet par ailleurs de participer à l'activité "Un mois un éditeur" proposée par Tête de lecture, l'éditeur du mois de mars étant Philippe Picquier.
D'ailleurs, par un heureux hasard, Sandrine a publié hier un billet sur ce même titre...

Commentaires

  1. Parmi les centaines de livres publiés chez Picquier, nous choisissons le même... Et quel choix car c'est en effet un roman fascinant, qui se réinvente sans cesse. J'espère que de nombreux lecteurs le liront.

    RépondreSupprimer
  2. Une expérience de lecture assez unique en son genre, un auteur habile contorsionniste littéraire, un brin facétieux et machiavélique, aaah, je suis ravie que ce roman t'ait conquise aussi ! Il n'y paraît pas comme ça mais quel univers riche de surprises à l'intérieur ! Difficile d'en parler mais tu t'en es franchement bien sortie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes lectures suivantes m'en ont presque paru fades... en tous cas, merci encore pour cet excellent conseil ! Je ne sais pas si les autres titres de cet auteur sont du même acabit, mais il est probable que je renouvellerai l'expérience.

      Supprimer
  3. Le billet de A girl... m'avait déjà convaincu; tu en rajoutes une couche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui oui, il faut le lire !! Je t'envierais presque d'avoir cette lecture en perspective...

      Supprimer
  4. Suite au bilelt d'A girl, je l'ai commandé à la bibli, ensuite d'autres billets enfoncent le clou!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu as lu tous ces billets en diagonale, pour garder tout le sel de ce roman surprenant !

      Supprimer
  5. Je suis en train de le lire (et reviendrai sur les billets APRES!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me tarde de connaître ton avis sur ce singulier roman...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire